Quel est le champ d’action de l’ostéopathe chez le bébé? 
Par Alban Roy

Chez le nouveau-né (de la naissance à 1 mois):

Les contraintes que le nouveau-né subit durant la grossesse et surtout lors de l’accouchement (pendant les phases de travail et d’expulsion) sont importantes.

Durant sa vie intra-utérine, le bébé peut « manquer d’espace », il est amené à prendre des positions qui auront un impact sur la mobilité de certaines régions pouvant induire des torticolis, mais aussi d’autres petit troubles de plus ou moins grande importance (malformation du pied, dysfonction de hanche…).

De même, au moment de l’accouchement, en passant par le détroit inférieur du bassin de la maman, le bébé doit supporter de fortes compressions, surtout au niveau de son crâne et de la région cervicale.

Lorsque l’accouchement est plus difficile, l’utilisation de matériel de type forceps, ventouse, cuillères, pourra également entraîner des déformations crâniennes, et/ou limiter la mobilité des jonctions des os du crâne.
 Ces déformations pourront occasionner des troubles fonctionnels immédiat ou à distance, d’où l’importance d’une prise en charge précoce.
 
 
Chez le nourrisson (à partir de 1 mois):

- Troubles digestifs et intestinaux:  Le système digestif est encore fragile. Le bébé, qui était nourri par le cordon ombilical de sa maman, découvre une nouvelle forme d’alimentation. La mécanique viscérale peut réagir de différentes façons. Il est fréquent que le bébé subisse des troubles de l’estomac (régurgitations, reflux gastro oesophagien (RGO), vomissements, maux de ventre), des troubles intestinaux (coliques, diarrhées, gaz). Que vous allaitiez ou non, les troubles digestifs du nourrisson sont les mêmes. 

- Déformations crâniennes: Il est fréquent de retrouver chez le nourrisson un aplatissement de la partie arrière du crâne du bébé. L’enfant passe du temps allongé sur le dos ce qui favorise l’appui postérieur de la tête. On appelle ces déformations: plagiocéphalie, brachycéphalie. Avant les six mois de l’enfant, elles peuvent être réductibles facilement. Après, les sutures crâniennes du bébé s’ossifient rapidement. D’où la nécessité d’un traitement précoce.

Au delà des 6 à 9 mois de l’enfant, même si le remodelage crânien ne peut être assuré, la prise en charge garde tout de même un grand intérêt.
Il est important de noter que ces déformations, si elles ne sont pas corrigées, peuvent avoir un impact à distance sur des troubles digestifs, favoriser la mise en place de pathologies ORL (otite, rhinosinusite…) et peut être l’installation d’une attitude scoliotique lors de période de croissance de l’enfant.

Conseils et Prévention: Matériel et Habitudes de vie de l'enfant Par Alban Roy

Portage du bébé:

-Ne pas soulever votre enfant par les aisselles sinon votre bébé subit comme un “coup du lapin” et raidit son dos. Le soulever en prenant les fesses et la tête, ses genoux sont repliés sur le ventre, son menton baissé. Le dos du bébé est alors arrondi comme en position foetale. Votre main soutient son crane (et non sa nuque).

-Dans les bras, mettez son dos contre votre ventre en soutenant fesses et cuisses de façon à ce que ses genoux soient repliés. -Dès 4/5 mois, porter votre bébé sur la hanche mais éviter toujours de le prendre sous les aisselles.

-Si vous souhaitez porter votre nourrisson dans un porte bébé, privilègier une écharpe de portage ou un porte bébé dit physiologique (Type Manduca, Physio carrier (JPMBB), Egobaby…).
Le porte bébé “kangourou” (les jambes dans le vide) cambre beaucoup le bébé et ne protégé pas ses hanches.
 
Le mobile:

-Doit être placé aux pieds du bébé (pas au dessus de la tête). Le portique d’éveil doit être au niveau de son nombril. Cela pour éviter qu’il lève trop le menton; cela favorise sa coordination.

Le transat:

-Doit être sans raidisseur (pas de planche derrière le tissus).
Pendant la tetée

-Eviter de mettre votre bras dans son dos, mais le maintenir sous la tête et les cuisses. Aidez vous d’un cousin d’allaitement qui soulage aussi votre dos. Au biberon, pensez à alterner de côté (Bras droit puis bras gauche).

Stimuler la rotation de la tête du côté ou il ne tourne pas

-Le mobile, les objets attractifs, la lumière, l’allaitement (ou biberon) doivent favoriser la rotation cervicale du côté ou cela ne tourne pas 2

Pas de mauvaises stimulations qui cambrent le bébé

-Ne pas l’encourager à se mettre debout (la station debout débute en fin de 1ère année). Le redressement est un reflexe primaire chez le nouveau né mais doit être perdu à la fin du 1er trimester.
-Ne pas habiller le bébé avec des habits qui seraint trop petit et qui stimuleraient le redressement (pyjama trop petit)

Si votre bébé régurgite

-Mettez un cousin sous le matelas au niveau du tronc et de la tête afin de mettre en légère déclive le bébé.

SI le bébé a le crane plat (plagiocéphalie postérieur d’origine positionnelle)
-La journée, sous sourveillance, couchez le alternativement sur l’épaule droite puis gauche, en favorisant le coté ou il ne tourne pas la tête, calez le! La nuit laissez le à plat dos. Vous pouvez surrélever très légerement le matelas du coté ou il tourne toujours la tête pour stimuler la rotation de l’autre coté.

Vers 6/8 mois, le trotteur ou “Youpala” est fortement déconseillé


-Il cambre trop le bébé.
-Encouragez votre bébéà ramper, à marcher à 4 pattes, puis à pratiquer la marche du singe (jambs tendues fesses en l’air) sui aide à la mise en place de la lateralization. Il se redressera ensuite facilement de lui meme avant l’acquisition de la marche. 
 
 



Créer un site
Créer un site