Comprendre: Torticolis, Plagiocéphalie et Brachycéphalie
Par Audrey Piller Caglioti

    Qu'est ce que le Torticoli ?
 
Le Torticoli est un trouble musculaire qui entraine la tête en rotation et inclinaison contro latérale. Les muscles responsables sont en position courtes, très forts contrairement à leurs antagonistes et se laissent difficilement étirer.
Il entraine des restrictions de mobilité de la tête, mais aussi une perturbation du schéma moteur de l'enfant qui est très soumis à des chaines musculaires qui régulent sa motricité et son évolution. Il génére aussi des zone d'hypomobilité tissulaires avec parfois des fibroses.
Il peut etre associé ou non en fonction de son temps d'installation d'une Plagiocéphalie.
 
Qu'est ce que la Plagiocéphalie ?
 
La Plagiocéphalie est un aplatissement du crâne de l'enfant d'un seul coté (dit unilatéral) ce qui entraine une asymétrie du crâne de l'enfant.Elle peut etre associée ou non à un torticoli.
 
Qu'est ce qu'est la Brachycéphalie ?
 
La Brachycéphalie est un aplatissement symétrique de la partie postérieure du crâne de l'enfant associé à une hypertonie (augmentation de tonicité) des muscles extenseurs de la nuque.

                
                                           
   


 

La prévention Par Audrey Piller Caglioti

La prévention comme la rééducation repose sur l'investissement au quotidiens des parents et des accompagnants de l'enfant.

Aujourd'hui on recense une réelle "épidémie" des déformations du crane de l'enfant et des torticolis. Nous n'avons pas assez de recul à ce jour pour identifier avec précisions les raisons d'une telle augmentation des cas: Positions ? Matériel de couchage et de portage ? Nouvelles habitudes de vie ? Evolution ?

Quelles que soit les raisons encore obscures à ce jour il est important de réagir en prévenant le risque de déformations par des gestes quotidiens simples et efficaces.
 
En cas de Torticoli ou de Plagiocéphalie :
 
La clé est de motiver l'enfant à tourner la tête du coté opposé à celui qu'il privilégie dans le cas de sa déformation cranienne.

- Installez l'enfant dans le lit de sorte que la porte d'entrée se situe du coté à stimuler
- Placez lumière, jouets, musique du coté à stimuler
- Placez vous toujours quand vous vous adressez à l'enfant de ce meme coté
- Portez l'enfant de sorte à ce qu'il vous regarde dans le sens du coté à stimuler

                                                        

 
En cas de Brachycéphalie :
 
Dans le cas de cette déformation symétrique à l'arrière de crane, il faut surtout privilégier les positions sur le coté à l'aide d'un coussin de position latérale.

En effet, sur le dos la tête de l'enfant a un contre appui sur la zone déformée.

On pourrait penser que l'alternative idéale est sur le ventre, en réalité la position sur le ventre comme dans le ramper et dans le quatre patte entrainent une extension de la nuque avec donc une stimulation importante des muscles extenseurs qui sont déjà très actifs dans le cas de cette déformation ... Donc même si cette position n'entraine pas directement la déformation, elle y contribue par le renforcement des muscles qui y contribuent.

La position assise lorsque l'enfant peut tenir sa tête seul est donc une bonne solution.

A lire :

 






 "
Mon bébé n'aura pas la tête plate : Prévenir et traiter la plagiocéphalie" Par Bernadette De Gasquet et Thierry Marck
 

Rééducation Par Audrey Piller Caglioti

Déroulement :

Elle débute toujours par un bilan des déformations et des mobilités articulaires de l'enfant ainsi que de son évolution motrice en fonction de son âge.

Elle se réalise selon des :

- Etirements doux des muscles contracturés ou rétractés afin de pouvoir redonner de la mobilité dans toutes les amplitudes de la tête et du rachis cervical.
- Mobilisations passives douces
- Renforcement musculaire des muscles opposés à la déformation par des stimulations visuelles, auditives, utilisations des reflexes de l'enfant et de ses capacités motrices.

Il s'agit également conseiller et accompagner les parents sur les exercices à réaliser avec l'enfant et comment réorganiser l'espace dans le but de stimuler l'enfant contre la déformation.





Evolution :

La durée d'évolution et de guérison est variable d'un enfant à l'autre.

Dans tous les cas, il peut y avoir un décalage entre la correction des déformations et la rééducation.
En effet, le but de la rééducation est de corriger les causes mécaniques (musculaires, fonction, attitudes...) qui favorisent la déformation.
Mais la correction a lieu sur le long terme, et c'est donc le suivi en séance et le travail au quotidien sur ce qui fixent les déformations qui vont permettre de les traiter et de stabiliser la correction.
Il faut laisser le temps aux contraintes de se répartir et de se régulariser pour avoir un résultat.
 

Matériel du quotidien:

 Coussin de postionnement Latéral Réglable
 Siège sans appui de la tete Mamas y Papas (à partir de la tenue de la tete de l'enfant)


 
 
 



Créer un site
Créer un site